Méthodologie de commentaire historique

L’histoire par définition est connaissance par traces. Ces traces ou documents sont de diverses natures. Il s’agit entre autre de textes écrits, de documents iconographiques (photos, images), de culture matérielle (document archéologique)...

 

1.  Qu’appelle-t-on document historique ?

L’histoire par définition est connaissance par traces. Ces traces ou documents sont de diverses natures. Il s’agit entre autre de textes écrits, de documents iconographiques (photos, images), de culture matérielle (document archéologique)... Le rôle de l’historien est d’observer, de lire, de critiquer, expliquer les documents et leurs contextes dans le but de reconstituer le passé. D’où l’importance du commentaire en histoire.

 

2. Qu'entendez-vous par commentaire de document historique et qu'exige-t-il?

2.1 Ce que vous devez entendre par commentaire de document historique

Le commentaire de document historique, est une épreuve qui vise:

- à contrôler des connaissances,

- à tester une réflexion,

- à apprécier l'expression écrite et orale

IL est  surtout un exercice de critique historique et à cet effet il est très essentiel pour la formation d'historien.

 

2.2 Ce que le professeur attend de votre commentaire

Le travail de commentaire comporte trois exigences:

2.2.1 Expliquer

Il s'agit d'éclairer, d'apporter des éléments d'explication nécessaires à une meilleure compréhension du document à commenter. Il peut s'agir d'informations historiques (le sens d'une date,  d'un évènement, d’un personnage...), d'un vocabulaire qui n'est accessible qu'en se plaçant dans le temps...

 

2.2.2 Critiquer

Il consiste à trier les informations contenues dans le texte pour n'en retenir que celles qui sont utiles. Pour ce faire il faut:

- vérifier l'information: se poser des questions sur sa cohérence, sa crédibilité, son authenticité...

- hiérarchiser l'information: déterminer ce qui est essentiel, secondaire et autres

- sélectionner l'information en fonction du sujet principal du texte à commenter en tenant compte de l'intention qui se cache derrière la qualité de chaque information. Une information fausse peut être plus significative qu'une information juste mais anecdotique.

 

2.2.3 Exposer

Il s'agit de présenter ses résultats, de les transmettre au lecteur. Il faut donc le convaincre par la qualité de votre interprétation.

Pour cela il faut:

- s'exprimer dans un français assez clair. Eviter le style familier.

- bien argumenter: c'est-à-dire une argumentation bien structurée et convaincante.

 

3. Comment procéder pour réussir votre commentaire?

Pour réussir votre exercice de commentaire, il vous suffit de respecter les conseils et de maîtriser les tâches à réaliser dans les différentes étapes que nous vous proposons :

 

3.1 Première étape: s’interroger sur la nature du document (ou texte)

Il s’agit de déterminer sur quel type de document porte votre commentaire (discours, un article de journal, une loi, une légende…), de vous poser certaines questions sur l’origine du document, sur l’auteur… Ce qui permet de rassembler des informations qui vous aideront à analyser et à comprendre votre sujet.

Le tableau proposé est un guide pour réussir cette étape. Surtout en ce qui concerne le commentaire de texte

3.2 Deuxième étape: bien lire le texte et élaborer le plan détaillé

3.2.1 Bien lire le texte

Pour bien lire le texte, il est vivement conseillé de le lire  au moins trois fois. Il ne faut jamais se fier au titre qui est souvent trompeur.

- Une première lecture pour découvrir le texte. Il n’est donc pas nécessaire de prendre des notes.

- Une deuxième lecture avec un stylo à la main pour repérer et souligner les mots difficiles, les noms de personnages, les principales articulations du texte, les citations à retenir…

- Une troisième lecture ou lecture critique pour détecter les erreurs, les allusions, les exagérations de l’auteur…

 

3.2.2 Classer l'information ou élaborer le plan détaillé

La classification de l'information, vous permet de dégager les principaux centres d'intérêt, les principaux thèmes du texte à commenter. Pour cela, résumer le texte pour déterminer les grands axes. Les thèmes qui seront dégagés constitueront les principales parties de votre commentaire.

Un commentaire doit comporter trois au maximum quatre parties. Il n’existe pas de plan type pour le commentaire, parce que les documents historiques sont de diverses natures. Un même plan ne peut être utilisé pour le commentaire d’une loi et d’un article de journal ou  d’un discours.

 

3.3 Troisième étape: bien rédiger votre devoir

3.3.1 L'introduction

Elle doit être rédigée au brouillon.

Généralement l'introduction du commentaire est assez longue et comporte nécessairement les éléments suivants:

- une idée générale ou phrase d'accroche.

- la définition de la nature du document (texte de loi, un discours, un article de presse...)

- la définition de la date: préciser si elle est contemporaine aux évènements relatés.

- la présentation succincte de l'auteur: fournir les informations successibles d'aider à la compréhension du texte (préciser sa fonction, sa carrière et son rôle dans l'histoire), mais éviter de faire la biographie complète de l'auteur.

- le contexte historique: préciser les circonstances historiques auxquels le document doit son origine. Ce qui est utile à l'explication du texte main éviter de remonter aux temps historiques.

- Annoncer le plan à travers l'analyse des principaux thèmes évoquer dans le document. Cette annonce doit se faire d'une manière subtile. Surtout éviter des expressions comme "Je vais premièrement... et dans une deuxième partie..."

 

3.3.2  Le développement

Le développement ou le corps de votre travail doit être conforme au plan annoncer dans l'introduction.

Chaque grande partie annoncée doit être subdivisée en sous parties (une idée secondaire par paragraphe) qui doit s'enchaîner. La procédure est la suivante:

- indiquer d'abord l'idée étudiée;

-faire référence au texte (vous pouvez le citer entre guillemets en indiquant si possible le numéro de la ligne);

-expliquer ce que l'auteur veut exprimer ou démontrer ce que le document permet de déduire;

- critiquer, apporter des précisions en faisant recours à vos connaissances et à votre raisonnement.

 

3.3.3 La conclusion

Elle doit être rédigée au brouillon.

Il s'agit à ce niveau de faire le bilan de votre travail, de présenter en quelques lignes les résultats de l'étude en faisant ressortir:

- l'intérêt historique du document: ses apports à la connaissance de certains faits, de certains personnages, de certaines mentalités ou institutions ;

- la portée historique du document à court et à moyen terme : les conséquences lointaines ou proches que le texte a entraîné ou contribué à entraîner.

- la critique du document : faire ressortir ses limites (ce qui n’a pas été dit et qui devait être dit), les erreurs (déformation des faits), les omissions…

- une ouverture ou perspective.

 

4-  Quelques conseils pratiques

- il faut éviter de paraphraser le texte, pour cela il est nécessairement conseillé de respecter les différentes étapes proposées ci-dessus.

- Eviter le déversement des connaissances inutiles qui n’ont en réalité, aucun rapport avec le document à commenter.

- Être très précis dans vos apports personnels.

- Eviter de commencer l’introduction par des expressions comme : « ce texte que nous avons à commenter… », « ce grand discours… »

-       Au niveau de la conclusion éviter de se résumer, il faut absolument faire le bilan.

 

 

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé

Assistance

Support en ligne

Copyright © 2015 SeneBac. Tous droits réservés. Groupe SeneBac

United Kingdom gambling site click here