L'ENA : Atouts et handicaps de la Nature :

L’espace nord américain comprend les USA, le Canada et le Mexique. Avec une superficie de 21 464 382 km2, il est limité à l’est par l’océan Atlantique, à l’ouest par le l’océan Pacifique, au nord par l’Arctique.

Au Sud l’isthme de Tehuantepec le sépare de l’Amérique centrale. Formé de vastes ensembles naturels, cet espace présente à la fois des potentialités et un certain nombre de contraintes naturelles.

I- Les atouts de la nature :


1- L’immensité et l’ouverture maritime :

L’immensité et l’extension en latitude offrent de grandes potentialités agricoles, minières et forestières. L’étendue des côtes et leur configuration favorisent l’exploitation des espèces maritimes et offrent des sites favorables à l’implantation des ports importants (New York, Los Angeles, Vancouver, Puebla).

2-La diversité du relief :

La grande diversité du relief de l’espace nord américain offre des potentialités économiques énormes. On distingue quatre grands ensembles :

-Au nord-Est, le bouclier canadien qui couvre environ 4,8 millions de Km2 est le domaine de la toundra et de la grande forêt de conifère; ce qui fait du Canada le deuxième producteur de patte à papiers derrière les USA. Les nombreux minerais fournissent du fer, du nickel, du cuivre, du zinc, de l'uranium, de l'or, de l'argent, du platine…

-A l’est, les Appalaches s’étalent sur environ 2 400 Km de long. Fortement boisés, ils renferment des gisements de fer, de charbon, de zinc, de calcaire ... Les nombreux cours d’eau qui traversent le massif autorisent l’érection de barrages hydroélectriques.

-Au centre, les Grandes Plaines qui s'allongent du nord-ouest du Canada jusqu’au Golf du Mexique sont le domaine de prédilection de l'agriculture céréalière, de l'élevage et de l'exploitation extensive des gisements de pétrole et de charbon.

-A l’Ouest, les Montagnes Rocheuses s’étendent au Canada et au Etats-Unis sur environ 3 500 Km et se prolongent au Mexique par la Sierra Madre. Leurs principales ressources économiques sont minières (charbon, cuivre, or, fer, argent, zinc) et énergétiques (pétrole, gaz naturel...). Les industries forestières ainsi que l'élevage y sont très développées.

 

II- Les handicaps de la nature :


Malgré, sa grande richesse, le cadre naturel nord américain présente un certain nombre de contraintes.

1-Les séismes et les volcanismes :

Les nombreuses montagnes jeunes sont une zone de forte séismicité en raison de l’existence de volcans actifs. La Californie, traversés par les failles de Sans Andréas est particulièrement éprouvé. 2-La brutalité du climat :

L’ouverture nord et sud et les barrières montagneuses de l’est et de l’ouest expliquent les énormes contrastes climatiques. Pendant l’hiver, les influences polaires canadiennes sont sensibles jusqu’au golf du Mexique. Pendant l’été, les influences tropicales remontent jusqu’au Canada. Ainsi, au cours de l’année, se succèdent des vagues de froids et de chaleurs. On peut distinguer trois grands domaines climatiques.

-La zone polaire qui correspond au nord du Canada est en permanence enneigée. La rigueur des longs hivers sombres alterne avec la douceur des courts étés. Ces régions, aux pluies relativement rares, sont recouvertes de neige et de glace pendant une grande partie de l’année. A mesure que l’on  s’approche du cercle polaire nord, le froid s’’intensifie et la végétation s’appauvrie.

-Le climat  tempéré : il correspond aux deux tiers est des États-Unis et au sud du Canada. L’orientation du relief bloque l’influence océanique et facilite la descente de l’aire polaire vers le sud. Ainsi, cette zone est balayée par les grands blizzards en hivers (forte tempête caractérisée par un froid intense).

En été, avec les remontés de l’aire chaud, des trombes d’eau accompagnés de vents violents balayent le pays.

-Les zones arides englobent l’intérieur occidental des États-Unis et une grande partie du nord du

Mexique. Principalement montagneuse et désertique, aux pluies rares, les variations locales, fonction de l’altitude et de l’exposition, y sont importantes.

Conclusion : Le cadre naturel de l’espace nord américain, en dépit des contraintes recèle de nombreuses potentialités. Mais ces richesses ne sont guère inépuisables, d’où la nécessité d’une gestion rigoureuse et rationnelle.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.

Participant à cette conversation

Charger les commentaires précédents

Copyright © 2015 SeneBac. Tous droits réservés. Groupe SeneBac

United Kingdom gambling site click here